• Bonne nuit..

  • Avant, j’étais un homme d’ombre et d’onde, pleurant seul, ballot d’aube. Et me voici lumière active, chassant l’inutile, fuyant les prémices obscures de la mort. Long fut le temps où je cherchais l’indicible, au-delà de la poussière des jours. Aujourd’hui, je cours, hâté par les battements du coeur, peuplant le présent d’un corail de pacotille, futile barrière anti-futur, anti-noir, anti-tout. J’étais larve du soir, fantôme d’attirance. Et me voici prévisible espérance.
    Fallait-il être hier fondu dans les couleurs neutres du feutre automnal ou maintenant vibrant bêtement sur des fréquences arc-en-ciel? Entre douleur et fureur, je suis à jamais inachevé, comme le plus petit des hommes et j’aime cette ressemblance à la communauté. J’appartiens à l’humanité par mon incomplétude structurelle. Plus je suis imparfait, plus je m’ancre. Quand je crie mon impuissance, l’écho de la terre se parre d’infini.
    Ma solitude est multiple, mon désespoir infime, mon avenir sans surprise.Mes mains fabriquent ma tour d’ivoire tandis que sèche mon coeur. Je vois une vie sereine avec des yeux de comptable quand je vivais l’errance avec une âme de poète.
    La marque du bonheur imprime mon sourire. Ma peau est lisse comme un bébé. J’ai perdu mes crevasses en même temps que mes cheveux. Je marche droit vers la fin avec une force joyeuse et contrôlée. La route monte de plus en plus, le soleil me frotte le dos et me dessine une ombre gigantesque, je reste coi, les oreilles bouchées de certitude.
    Un jour, peut-être, se marieront mes deux destins, mon passé d’abondance et d’ébauches et mon présent de fer apparent. Ce jour-là, gare, je serai le roi de la terre.Et je n’aurai plus qu’à mourir et comparaître. Alors je dirai à Dieu : Seigneur, me voici, pêcheur à occurence multiple (vous seriez jaloux d’un saint). J’ai cherché et suivi toutes les voies qui mènent à vous. J’ai rêvé et j’ai agi. J’ai aimé et j’ai créé. J’ai pleuré et j’ai combattu. J’ai écouté et j’ai dirigé. J’ai donné et j’ai entrainé. Mes rêves me rapprochaient de vous mais dans une forme d’inutilité. Mes actes me rendaient insouciant mais je perdais le sens du bien. L’amour m’a comblé mais il m’a occupé dans un quotidien douteux. Mes pleurs étaient des gouttes d’insuffisance, mes combats une vaine agitation. Et quand j’ai voulu emporter d’autres derrière moi, j’ai souvent quitté les routes de la théorie pour un chemin ou tout est discutable.
    Seigneur, me voici, alors maintenant, dites-moi, que fallait-il faire? Et Dieu, de sa voix caverneuse et douce, me donnerait enfin cette réponse que je ne connais pas et qu’il faut que j’attende encore, esclave combattant avec ses deux vies, homme fatal de la dichotomie, imparable amant du futur antérieur, funambule de l’inestimable impossible, gratteur de racines incomestibles, chercheur d’ailleurs successifs, sectomisé génétique du chromosome bonheur.

    passe une belle journée !

    dark kiss!

  • coucou! je te souhaite une belle journée ! dark kiss!

  • Anonyme

    en quoi on peu etre pote toi et moi bly

  • jaddord les gothique et moi je cherche beaucoup d amitier comme sa je te donne si tu veut mon adresse msn miminamidu57@hotmail.fr